Ntota - Les peintures 

Contact : danielntota@yahoo.fr

Site : http://www.ntota.odexpo.com

Biographie

Daniel Ntontolo dit Ntota, a presque l'âge de l'école de peinture de Poto-Poto où il est né en 1950 à Brazzaville.  Il a fait ses premières années de l'école à Loudima puis à Louingui  auprès de son oncle.

A la mort de ce dernier, il  fréquente successivement l'école protestante de Bacongo et celle de Mantsimou à Brazzaville.

Par manque de soutien, il ne peut poursuivre ses études, il se rend au village Mafoussi  auprès de sa famille maternelle puis à Moulenda où réside sa famille paternelle. Complètement désœuvré, il bât la campagne puis se livre à la chasse et à la pêche. Il dessine partout, notamment sur les murs de la boutique de son cousin. Un jour un client remarque ses dons et lui conseille de retourner à Brazzaville pour y suivre une école de dessin. Mais ne sachant à qui s'adresser, il aide un parent à vendre quelques articles au marché. En 1969,  il rencontre un ancien collègue de l'école de Bacongo, ce dernier lui parle de l'école de peinture de Poto-Poto. Mais Guy Léon Filla n'y enseignait plus le dessin. Il se présente néanmoins sous le toit de la célèbre case du rond-point de Moungali. Zigoma  l'accueille. Ombala et Crispin l'avaient précédé.

Lire la suite

 

Titre : Confession avec l'abbé Mayela


Son oeuvre

Des questions, se procurer son oeuvre, contactez-nous info@esope-editions.com

La pyramide du royaume de Kerma acrylique sur toile 50x40cm 650 €

Le Sage Mouanda le chef du village Acrylique sur toile. 50x40cm 650 €

 

Les réfugiés de l'île aux champignons huile sur toile 100x81cm 1250 €


Les sangsues du fleuve congo. acrylique sur toile 60x50cm 700 €

Un éléphant ça trompe énormement acrylique sur toile 50x60cm 655 €

Visite de la mangrove en pirogue acrylique sur toile 50x40cm 600 €


Les faux sages de la république huile sur toile 50x40cm 650 €

Toubillon dans le désert du sahara acrylique sur toile50x40cm 650 €

Les rats d'égout dans la maison du chef huile sur toile 70x50cm 1200 €


Presse

Mystique, incompréhensible ? Non, ce n'est pas ainsi qu'il faut aborder la peinture de Ntota ;  suivant sa sensibilité, sa culture, et bien souvent son apriorisme, on risque de passer à côté du sujet sans l'avoir compris ni même vu.

D'origine africaine Ntota l'est très certainement, mais sa peinture plus encore, et l’œil doit s'acclimater non seulement au graphisme, à la couleur mais aussi à la culture dont est imprégné l'artiste. Il ne cherche en effet ni à cacher celle-ci ni à intégrer l'art occidental à sa personnalité.

A travers une reprise des thèmes africains, une utilisation des couleurs naturelles avec lesquelles il a appris à travailler, la terre, l'eau, les plantes, il jette un regard sur notre civilisation pour en extraire ce qu'il estime révélateur de notre société par rapport à la sienne.

Cette dualité est omniprésente, exacerbée dans les collages ou il associe peinture et coloris ancestraux, à la vie quotidienne d'une civilisation de progrès, association de réel et d'irréel, de vrai et de superficiel.

Sa peinture a donc une valeur intrinsèque mais pourra peut-être servir de pont et être considérée comme un chemin à la rencontre de deux identités, l'une connue, l'autre à découvrir.

Ne pas essayer de définir une culture par rapport à l'autre, ne pas les comparer, mais tout simplement se laisser prendre en abandonnant nos échelles de valeurs.

Une peinture à voir, comme on écoute une musique qui n'est pas la sienne où on se laisse bercer par la mélopée qui rappelle tout ce que l'on a laissé derrière soi, le négro spiritual par exemple.

 

Georges AUPHAN  (La cote des Arts  Marseille)  1983